Diptyque : Luisa-Adela

Classé dans : Spectacles |

Diptyque : Adela-Luisa

de Daniel Veronese
traduction de Françoise Thanas
éditions Théâtrales


avec : Marie Rouge
mise en scène : Lionel Ménard
création lumière : Magali Larché
création sonore : Clarisse Piroud

graphisme : Rémy Porcar (Graphice.net)


Luisa déroule sous nos yeux le fil de sa vie. Elle tricote et détricote sa relation maternelle mais aussi sa relation amoureuse, avec Armando, celui qui n’est pas venu au rendez-vous il y a douze ans. Luisa dévoile ses fantômes. Ses souvenirs défilent, ses émotions se brouillent dans une atmosphère quotidienne et troublante.
Adela se raconte, elle évoque son voisin, monsieur Carvé, parle de sa sœur, s’attarde sur les visites douteuses de son beau-frère. Coincée dans son univers de cartons, avec juste quelques objets hétéroclites et un poisson, la parole s’emmêle et devient une impossible tentative pour dire l’indicible entre innocence, violence et folie.
A l’origine de ces deux spectacles, il y a une rencontre. Celle d'une compagnie et d'un auteur.
L'écriture de Daniel Véronèse nous entraine dans une atmosphère quotidienne où se révèlent par petites touches la tragédie des personnages. La Bobine explore l'humain dans des univers intimistes nourris de théâtre d'objets. Luisa et Adela sont deux portraits de femmes qui ouvrent au spectateur leur intimité, dont les destins touchent et questionnent.
La Bobine permet à ces deux histoires de se rencontrer, met en lumière ce qui les rapproche et ce qui les distingue.
Incarnées par une même comédienne, Marie Rouge,portées par l'écriture de Daniel Véronèse, ces deux femmes se répondent et se dévoilent à leur insu.



Dates passées


Création à l'Espace 44 du 13 au 18 octobre 2009